Version imprimable

Current Size: 100%

Les escales croisières à Cherbourg

Les escales 2019, ANNÉE EXCEPTIONNELLE !

Depuis 2007, date correspondant à la création du Club Croisière de Cherbourg, le port se positionne comme une destination incontournable dans le secteur en pleine expansion de la croisière. Ce sont environ 50 escales accueillies par an. La taille des paquebots étant de plus en plus importante, le nombre de passagers est passé de 6.637 en 2007 à près de 70.000 en 2019.

Retrouvez le programme des escales 2019 ci-dessous


 

 

> Attention ces listes sont susceptibles d'être modifiées tout au cours de l'année, n'hésitez pas à revenir sur cette page pour voir les mises à jour.

 

LA GARE TRANSATLANTIQUE DE CHERBOURG

Un peu d'Histoire ...

Au début du XXème siècle Cherbourg devient la porte ouverte sur les Etats-Unis. Son port accueille de nombreux transatlantiques comme le Titanic le 10 avril 1912.

En 1922, Cherbourg passe le cap des 100 000 passagers transatlantiques annuels, doublant la fréquentation d'avant-guerre. En 1925, le nombre de passager est de 184 597. C'est à ce moment la qu'est décidée la construction d'une gare transatlantique pouvant accueillir dans le confort les passagers.

En mai 1924, l'architecte René Levavasseur présente les plans de ces nouveaux équipements. Le 21 août 1926, M. André Tardieu, Ministre des Travaux Publics, accepte le projet.

La construction de la gare se termine en 1933. La décoration intérieure est de style Art déco.

« À l’intérieur, une décoration sobre, aux tons ocrés, accuse les grands arcs et les grandes divisions. De hauts lambris d’acajou de Cuba garnissent les parois, et leur note sombre donne à l’ensemble un air de calme gravité. Les salons de réception, les bureaux, les boutiques et le bar sont traités dans le même sentiment de simplicité moderne avec la belle matière que sont les bois exotiques. » René Levavasseur.

 

gare transatlantique de cherbourg

 

Durant la Seconde Guerre Mondiale, la gare transatlantique est en partie détruite par les allemands afin d'empêcher les américains d'accoster. Elle fût reconstruite, puis en 1986, le service régional des affaires culturelles propose son classement aux monuments historiques. 

 

Pour plus d'information cliquez ici