Le Cotentin : des paysages uniques et atypiques

Le Cotentin, à la pointe ouest de la Normandie, regorge de paysages exceptionnels. L’omniprésence de la mer donne à son littoral un caractère sauvage. La nature y a donc pris toutes les formes : falaises, longues plages de sable fin, vallées verdoyantes. A chaque détour des panoramas grandioses !

Authenticité et préservation

Ces deux termes sont les maîtres mots du SYMEL (Syndicat Mixte Espaces Littoraux de la Manche) et du Conservatoire du Littoral. Le conservatoire du Littoral a en effet pour rôle de protéger les espaces les plus remarquables du littoral. Il protège plus de 4 000 hectares de végétation. Le SYMEL a quant à lui pour mission la gestion des sites protégés du littoral.

Une équipe assure l’entretien et le suivi des espaces naturels accessibles à un large public.

Se perdre au milieu des dunes

Entre les caps de Carteret et celui du Rozel, le puissant massif dunaire d’Hatainville s’élève à plus de 80 mètres en recouvrant d’anciennes falaises vieilles de plus de 70 000 ans. De la mer au sommet du massif, la végétation s’étage et compose une mosaïque au gré des marées, des embruns, des vents et des arrivées d’eau douce. Nombre d’espèces rares habillent ainsi les dunes de couleurs variant au fil des saisons : du bleu du seigle de mer aux jaune et marron de l’ophrys araignée, en passant par le mauve du thym serpolet ou le rose vif de l’orchidée pyramidale.

Sillonner les marais 

De vastes prairies quadrillées de fossés où paissent chevaux de course et bovins, traversées par les rivières de la Douve, de la Taute et de la Sève qui se jettent dans l’immense estuaire de la Baie des Veys où vit une colonie de phoques veau-marin. Bocage traditionnel sur les hauteurs et polders près de la mer : vous êtes au pays des Marais du Cotentin.

L’hiver, le ciel et l’eau se confondent, les marais se couvrent d’eau. On dit qu’ils « blanchissent » et l’expression presqu’île du Cotentin prend alors tout son sens, c’est le marais blanc.

Dominer les falaises

Les paysages dessinés par les vents et les vagues vont de dunes en falaises et de landes en plages de galets. La roche de certaines falaises est aussi belle et précieuse que les paysages qu’elle offre. Le bout du monde est ainsi fait.

Des plages immenses, rien que pour soi

Des grandes plages de sable fin, comme celles du site historique d’Utah Beach jusqu’aux petites criques du Val de Saire, l’Est du Cotentin offre des paysages uniques. Le label des Pavillons Bleus de certaines plages du Cotentin garantit la haute qualité environnementale du Cotentin. 

Les landes et leurs légendes

Les landes sont formées d’arbustes caractéristiques comme les ajoncs, les genêts ou les bruyères et ne poussent que sur un sol pauvre. Elles avaient autrefois un intérêt pour l’alimentation du bétail. Moins intéressantes sur le plan économique, elles ont longtemps été délaissées. De nombreuses espèces se sont adaptées aux conditions de vie difficiles des landes et se sont développées ici.

Arpenter le bocage

En pénétrant davantage à l’intérieur de la campagne, on traverse le “bocage”, une région où les champs vallonnés et les prés sont enclos par des levées de terre. Sur ces monticules, des haies arbustives ont été plantées ; elles marquent les limites de parcelles de tailles inégales et de formes différentes. L’habitat y est généralement dispersé en fermes et en hameaux.